Meeting Heli4 2014 – Fleury la Vallée par Papymaurin

Papymaurin nous a fait la plaisir de nous écrire cet article relatant son expédition avec sa famille pour le meeting Heli4 2014. Un immense merci à  lui.

Meeting Héli4 à  Fleury la Vallée

Comme l’année dernière, le week-end de l’ascension était pour nous encore cette année dédié au Meeting Héli4 à  Fleury la Vallée. Nous sommes plus nombreux en famille cette année et plusieurs copains des Apprentis Pilotes de l’Ouest d’Aix en Provence se joignent à  nous. On a été tellement bien reçus précédemment que l’on est de plus en plus nombreux.

Nous préparons le camping-car le 7 mai avec difficulté car il y a beaucoup plus de matériel et toutes les soutes sont pleines à  ras bord. Nous remontons la vallée du Rhône dans l’après midi pour une escale de nuit aux environs de Lyon.










Départ le matin du 8 de Lyon, ce qui nous fait découvrir le village gaulois dans la campagne en début d’après midi. Comme à  l’habitude, on déplace quelques voitures pour garer le camping-car à  coté de celui de Pvoodoo et retrouvons les organisateurs que nous connaissons, Lwing, Françoisd, Tino, Oli, Yoy, le président du Air Fleury Club et d’autres encore.
Nous sommes accueillis avec un grand plaisir et retrouvons non seulement des habitués du forum mais aussi des amis de l’an dernier et ceux de chez nous. Lecable, Birdwell, Dérailleur, Dove sont déjà  sur place et nous demandent des nouvelles du reste de la Pachy Family.










Un premier tour pour saluer tout ce monde, il y a tout ce qu’il faut pour rendre le séjour agréable.
Nous récupérons tee-shirts et casquettes Héli4 et fournissons nos licences FFAM. Trois points de vol sont possibles, un pour les réglages et les stationnaires, deux pour les évolutions à  plus haute altitude. Obligation d’être deux au minimum sur chaque point, un qui pilote et l’autre qui assure la sécurité.
Il y a aussi les messages de bienvenue et des précisions sur les zones d’évolution.












Il y déjà  du monde à  la mécanique et sur les plots et ça commence à  tondre gentiment.





















Les premières recherches dans le colza sont entamées, les jeans et les tennis commencent à  jaunir.










Un petit moment après, le reste de la famille arrive et les petites font rapidement connaissance avec les autres gamines de leur âge…










La fin de l’après midi est vite là  et nous nous retrouvons devant l’apéro dinatoire des régions. Apprécié comme il se doit, nous en avons l’habitude.












test










Nous mettons les filles au dodo dans le camping-car et retournons pour la suite.










Il y a concert ce soir et quelques bouteilles dont il faut s’occuper avant qu’elles ne s’évaporent. Oli, Lwing sont à  la guitare, un local à  la basse et Stoparach s’excite sur sa boite à  rythme, au point d’en oublier la famille qui veut aller se coucher…










Le lendemain matin, nous sommes réveillés de bonne heure par le chant des pales.










Les furieux qui ne tiennent pas en place sont en plein travail, Cyprien est venu sans machine mais Pachy lui fait faire un peu de double, d’autres lui prêteront des appareils pour qu’il ne perde pas la main.










Lecable est très concentré, il y a des spectateurs qui savent piloter, le champ n’est pas loin et on a déjà  cherché plusieurs appareils, parfois longtemps, le plus dur c’est d’avoir tous les morceaux…










Il ne se détend que quand Stoparach entame des recherches dans le colza qui se terminent avec succès.










Les petites s’en donnent à  cÅ“ur joie dans une ambiance qui ravit tout le monde.










Ca pousse, ça châle, ça pédale, ça discute, un régal pour toutes…et pour les parents…










Un nouveau passage sur les plots, ça continue de plus belle avec une saine émulation et beaucoup de bonne humeur. Le jeu est de toucher le colza en vol dos, ça fait un petit bruissement, parfois ça  » déterre les taupes … « , mais pas de gros crash. Bon, tondre avec la couronne principale, faut Stoparach pour le faire, mais quelques minutes après, ça repartira de plus belle.










Sous le barnum dédié, ça recharge dans tous les sens, on a quelques difficultés à  expliquer à  nos épouses que chacun surveille et récupère ses accus quand ils sont chargés. Le groupe électrogène a eu du travail, si on monte en puissance faudra envisager la centrale nucléaire…










L’heure arrive encore rapidement de l’apéro grillades spécialités, même si certains ont du mal à  arrêter les discussions techniques, passion quand tu nous tiens…










On prend les choses à  cÅ“ur, on immortalise l’instant alors que la suite arrive.










Les petites ne sont pas effrayées par la nuit et continuent leurs galipettes dans la prairie, en attendant les vols de nuit.










On n’a pas fini de s’occuper d’une tablée que la suite arrive.










Alors que certains ont oublié leurs hélicos, d’autres préparent les vols de nuit.



















De quoi faire encore rêver les gamines et même les plus grands.
Une nouveauté cette année, un rotor lumineux venant de Suisse qui souhaite la bienvenue aux participants au Meeting Héli4. Splendide, ça pourrait bien faire des émules.










Tout le monde va au dodo, même une flopée d’hélicos dans la Pachymobile, certains dormant à  l’hôtel ont des chambres trop petites pour loger leurs hélicos ou les hélicos sont trop gros…










Le lendemain commence pour certains par une séance de petite mécanique… ou plus grosse, inversion de commande lors d’un hippodrome dos avec un 700, ça laisse des traces n’est-ce pas Loki ???










Ce qui n’empêche pas Nico de voler sous l’Å“il attentif et connaisseur de madame.










Ni Pachy de faire un peu de double commande avec Oli, toujours avec un 700…










Séance de mécanique pour Tino sous le contrôle de Steph.










Pendant ce temps les séances de tonte de la pelouse se poursuivent, mais ce n’est pas trop régulier, il faudra travailler encore un peu avant de faire les bords des piscines…










Le pot de l’amitié est offert par le Air Fleury Club avec des produits du terroir, Chablis n’est pas loin et son blanc est particulièrement apprécié…



















Le soir, c’est apéro raclette fondue, d’abord travailler le tracking de la meule, facile pour un Suisse, ensuite tourner la fondue grâce à  un breton, un savoyard et un provençal, c’est ça Héli4.










Pendant ce temps, au milieu des furieux, Siddarth se remet au vol dos, mais pour les petites qui regardent, il faut descendre plus bas, plus bas, encore plus bas…Tous MDR…










On peut maintenant passer aux choses sérieuses, un peu de fondue, un peu de raclette chacun son tour, une ambiance extraordinaire, les nombreuses bouteilles réduites à  l’état de cadavres y sont pour quelque chose, mais personne n’a roulé sous les tables…










Toutes les bonnes choses ayant une fin, il faut aller au dodo et se préparer à  partir le lendemain. Avec des souvenirs plein la tête, des images plein les yeux et des amis que nous ne connaissions pas quelques jours avant mais qui nous sont devenus chers. Pachy et quelques autres ne quitteront toutefois pas le Meeting Héli4 sans faire entendre, à  7h, le chant des pales sur les champs de colza, comme ils l’avaient fait les jours précédents…










Départ à  regret et au revoir au village.










Merci à  l’Air Fleury Club et à  son président, à  tous ceux d’Héli4 qui se sont impliqués pour que ce meeting soit une réussite, merci à  tous les participants pour leur bonne humeur, leur disponibilité et leur savoir vivre.

Comme d’habitude, reste une seule question en suspens où trouver le formulaire d’inscription et de commande de tee-shirts et casquettes pour 2015 ???

Papymaurin août 2014